8) La Mort vous va si bien

Le 24 juillet 2011, dans Programmation Musicale, par Aghanym

Après avoir longuement hésité, la Faucheuse s’est enfin décidée, son choix s’est porté sur la petite Amy Winehouse, Chanteuse et « Vache à lait » pour la Presse à Scandale.

Elle rejoint à cette occasion le légendaire Club des 27 aux cotés de Jimmy Hendrix, Jim Morrisson, Kurt Cobain et bien d’autres…

Suite à cette nouvelle, j’ai du comme beaucoup de confrères, modifier ma Programmation et rajouter tous ses Clips dont je disposais.

Ce qui est toujours intéressant dans ce genre d’évènement, c’est la nouvelle façon de percevoir l’Artiste, et surtout sa Musique.

A partir de cet instant vous n’écouterez plus « Rehab » de la même Façon et vous aurez sans doute un pincement au Cœur à la vue du Clip « Back to Black ».

A la disparition d’un Artiste, la passion est telle que tous ses titres deviennent des Tubes (Pour quelques jours ou plus), ses Albums des Chefs-d’oeuvre (Retour en force dans le Top des Ventes), son discourt une Doctrine (Ses idées seront relayées, défendues et ses erreurs seront pardonnées par ses Fans les plus dévoués).

Cette situation a été l’occasion pour moi d’appliquer mon Echelle des Niveaux d’Alerte que je venais d’afficher dans mon bureau (Hasard :7 ?).

Amy ne disposant pas d’une Clipothèque conséquente, il a fallut opter pour une « Injection » régulière de ses Clips dans le Flux musical contrairement à d’autres Artistes où je serais partis directement sur de l’Intégrale (Comme Alain Bashung ou encore Michael Jackson).

C’était ma première Mort depuis mon arrivée à Direct Star, l’occasion de tester la réactivité et l’organisation de la Chaîne, J’en profite pour féliciter mes confrères de NRJ Hits et MCM POP, qui de part leurs Grilles 100% Musique ont pu réagir dés hier soir à l’Antenne.

Tagged with:
 

Salut Julien, tout d’abord, peux-tu te présenter aux lecteurs de Music Waves qui ne te connaîtraient pas ?

Julien Guicherd : Pas de problème ! Je ne pense pas qu’ils me connaissent à moins qu’ils aient lu mon nom au générique pendant les deux secondes où il apparaît… Je m’appelle Julien Guicherd, j’ai 30 ans et je suis programmateur pour la chaîne musicale Virgin 17, je m’occupe également, depuis janvier, de la chaîne MCM Pop et de temps en temps, j’ai la chance de programmer l’émission Metal Nation sur Virgin 17.

Quel est ton parcours ? Ta formation ?

Alors, il faut quand même avouer que c’est beaucoup de hasard, de chance… J’ai fait une école d’audiovisuelle, il y a dix années de ça alors que je sortais d’un BEP électronique et d’un BAC pro maintenance audiovisuelle : je me disais si je voulais travailler dans la musique et dans l’audiovisuelle, en sachant au moins réparer les appareils, j’aurais été un peu plus légitime pour les utiliser (Rires). Et en fait, le fait d’avoir été dans cette école de cinéma/audiovisuel m’a permis d’avoir une convention de stage puis d’intégrer des radios comme Couleurs3 à Lyon et Radio Scoop…

Comment fais-tu la programmation de Virgin 17 et faire en sorte qu’elle se renouvelle ?

Elle ne se renouvelle pas tellement ! Il faut savoir qu’en télé, la durée d’écoute est estimée à quinze voire vingt minutes. C’est à dire que toutes les vingt minutes, ce n’est pas la même personne qui regarde la chaîne. Je pourrais donc proposer le même clip pour faire encore plus d’audience mais à un moment, il faut penser qu’il y a des gens qui laissent brancher leur télé en fond sonore ou visuel, donc il faut faire attention !
Mais la musique est consommée -en télé- à durée très courte alors qu’en radio, on est à 1h50 voire 2h10…

Et quel but poursuis-tu en tant que programmateur ?

(Sans hésitation) Faire de l’audience ! C’est ce qu’on me demande de faire tous les jours. On n’est pas là pour enseigner, on n’est pas là pour faire découvrir, on est là pour répondre à une demande !

Mais n’est-ce pas frustrant quand comme toi, on est entré dans ce métier par passion ?

Ce n’est pas faux mais on a toujours un moyen pour affirmer sa sensibilité musicale. Je fais malgré tous des choix -bien que je réponde à une demande et à un cahier des charges énorme en termes de contraintes- j’ai une émission métal pour me lâcher !
Ce n’est pas parce que je sers des hamburgers toute la journée que je ne profite pas de certains plats plus raffinés (Rires) !
J’ai la chance de recevoir beaucoup de disques, d’aller au concert gratuitement, c’est une bonne récompense, c’est une sorte de compensation de s’être pris certaines daubes commerciales toute la journée (Rires)!

Daube commerciale ???… !!!

Oh pour être tout à fait franc, je n’écoute pas forcément la musique que je diffuse dans mon salon (Sourire). Et je doute que beaucoup de programmateurs musicaux qu’ils soient en radio ou en télé écoutent vraiment tout ce qu’ils diffusent ! On a tous notre style de prédilection pour se préserver…

Je comprends donc que ta passion pour la musique et ton travail de programmateur sont deux choses bien distinctes ?

Oui mais attention, j’aime ce que je fais ! J’apprécie quand même ce qu’on me propose, même si quelques fois, je suis déçu par le goût des gens. On croit que c’est le rôle des médias d’enseigner la musique au public. Non, c’est une recherche personnelle ! C’est toute la difficulté de ce débat qui existe depuis des années…

Les gens qu’est-ce qu’ils font ? C’est à dire quand tu fais une soirée avec dix de tes potes : admettons que tes potes soient metalleux. Si tu mets du black metal, tu vas avoir cinq de tes potes qui vont détester. Si tu mets du death metal, tu en auras trois autres qui n’aimeront pas… Donc, tu vas toujours avoir du mal à plaire à tout le monde ! Par contre, si tu mets du Metallica, normalement huit personnes sur dix vont apprécier et tu vas enfin pouvoir commencer ta soirée avec tes potes (Rires) !

Quand tu proposes un titre, c’est très compliqué de plaire à tout le monde et c’est pourquoi nous proposons les titres qui fédèrent le plus…

Je comprends tout à fait mais n’est-ce pas pousser à l’extrême la théorie quand tu passes plusieurs fois dans la même journée, ce même titre fédérateur ?

Non parce que la règle, c’est l’audience avant tout ! Peut-être à contrecœur, mais il faut savoir que -comme je te le disais : toutes les vingt minutes, tu n’as pas la même personne- les personnes qui consomment de la musique en télé sont des gens qui ne vont pas forcément à la Fnac, chercher un coffret vinyle en import, si tu veux !
Ce sont des gens qui consomment la musique facile, qui téléchargent, qui achètent leur single en supermarché parce qu’ils l’aiment bien en ce moment, parce que ça leur plait ! Ils sont en recherche d’un titre précis.
Actuellement, au moment où on fait cette interview, ils recherchent le titre de Lady Gaga « Bad Romance ». Si je ne joue pas « Bad Romance », c’est mon concurrent qui va le jouer et qui va être regardé. Je me doute bien qu’ils ont des titres un peu plus spéciaux qui les représentent un peu plus. Mais si je passe Lady Gaga, je touche beaucoup plus de gens.

Alors que reste-t-il comme support de diffusion pour les autres artistes que Lady Gaga, sachant que la radio et la télé ont la même façon de procédé ?

Il reste Internet ! Mais avant, je voudrais rappeler un truc : les gens ont la télé et la radio qu’ils méritent !
Avec Internet, ce qui a révolutionné le truc, c’est qu’aujourd’hui, tu ne peux plus te moquer des gens c’est à dire que tu ne peux plus proposer un album de douze titres avec que trois bonnes chansons… Et c’est là que tout le monde se prend une gifle ! Et les gens qui tirent leur épingle du jeu sont ceux dont on a pu vérifier le contenu avant de l’acheter. Aujourd’hui, un album qui est vendu a beaucoup plus de mérite qu’il y a dix ans parce que les gens l’achetaient pour la pochette, pour le groupe aveuglement, parfois pour une chronique un peu surestimée… on s’est tous fait avoir (Sourire) !
Aujourd’hui, la musique est devenue un produit d’appel : quand on achète l’album d’un groupe, on soutient ce groupe, le style, et aussi parfois la communauté… Et si les gens veulent faire bouger les choses, il faut soutenir les groupes, soutenir les albums… Le problème, dans le cadre du métal, est ce public divisé c’est à dire un fan de death metal ne jure que par le death metal, il ne va pas soutenir un projet néo-metal… Ca peut se comprendre (Sourire) !

Mais n’est-ce pas cliché ce type de démonstration ?

Je réponds par une question : Est-ce qu’on est loin de la réalité ?
Moi, quand je vois qu’un groupe est annoncé au Hellfest, personne n’oblige les gens à être devant la scène tel jour, à telle heure… et pourtant, tu as une levée de boucliers !
C’est dans la mentalité des gens : dans le hip-hop, c’est pareil ! On défend Rohff parce qu’il vient du neuf-quatre et il hors de question de soutenir Sinik… C’est un exemple à la con sauf que le public est beaucoup plus nombreux alors les concerts sont beaucoup plus rentables et surtout il y a un vrai travail de promo ! Quand je vois tous les autocollants et les affiches partout : on aime ou on n’aime pas mais au niveau soutien et résultat, ce sont des gens très actifs !

Actifs, certes mais parce qu’ils savent qu’il y a un public donc un potentiel d’argent à se faire… L’argent appelle l’argent !

Tu fais référence à Skyrock ?

Non pas du tout, c’est un constat général : le métal n’intéresse que trop peu de gens en France…

Parce que le métal en France, c’est 10.000 personnes sauf au mois de Juin ou lors de grands rassemblements, ou sur les grosses sorties comme Rammstein.
Mais, on n’écoute pas une musique pour être les plus nombreux, c’est juste parce qu’elle nous correspond !

A propos de métal et c’est un peu la raison de notre présence dans les locaux de Virgin 17, parlons un peu de l’émission Metal Nation. Jusqu’à très récemment à un rythme hebdomadaire, la diffusion de l’émission est de plus en plus rare au point qu’on se demande si elle ne va pas être supprimée ?

Alors ce n’est pas tout à fait faux ! Il faut savoir que c’est le genre d’émission qui sert à faire de l’image… A montrer que Virgin 17 propose toute sorte de style… On a des week-ends à thème en fonction des artistes importants avec toujours cette contrainte d’audience. Mais on a aussi des émissions comme Electro Nation et Metal Nation. Le but, si tu veux, c’est que ce n’est pas une émission que fait forcément de l’audience. L’émission Metal Nation passait toutes les semaines mais pour un problème de contenu également, on tournait en rond si tu veux… Je reçois une centaine de clips par semaine, je ne reçois même pas un clip métal par semaine !

Mais tu ne pouvais pas mettre d’anciens clips ?

Si tu peux récurer mais il y a tout un historique de clips qui n’existe plus ou qui a été perdu !
Si j’étais en radio, je n’aurais aucune excuse : n’importe quel MP3, un CD à ripper, tu peux trouver ça ! En télé, c’est dix fois plus compliqué, dix fois plus cher !
Il y a des clips dont je ne retrouverais jamais la trace même s’il y a un Youtube quelque part. Mais c’est la même chose parce que nous, on travaille encore la Béta, le format professionnel. Ce sont des archives que les maisons de disques n’ont plus, comme ce n’étaient pas des groupes dont c’était la priorité…
Aujourd’hui, par exemple, je cherche absolument à récupérer le clip de « You Can’t Break Me Down » de Suicidal Tendencies. Pour moi, c’est un des meilleurs clips qu’ils ont fait, je ne l’ai pas ! M6 l’a, MTV l’a certainement parce qu’eux, ils ont plus de vingt-cinq chaînes dans différents pays donc il y en a forcément une qui l’a encore mais on ne se les passe pas, c’est du patrimoine !

Mais pour que les gens comprennent un peu mieux, j’aimerais parler des contraintes auxquelles nous sommes confrontés. En France, nous avons le CSA et nous avons des contraintes énormes ! On parle souvent des 40% de quota français en radio, chez nous, c’est pire ! Chez nous, c’est 50% de quota français !

Quelle que soit l’heure ? Parce que passé une certaine heure en radio, ce quota ne s’applique plus…

Il y a effectivement des heures de grande écoute mais il y a des heures globales également. Donc, décrire les contraintes de Virgin 17, c’est 50% de quota français aux heures de grande écoute et 50% de quota français aux heures globales également…

C’est à dire 50% de quota français en moyenne sur une journée ?

Exactement ! Mais il y a aussi des quotas de clips européens…

Aussi ?

Aussi : 70% !

Donc, il ne te reste plus que 30%..

… d’américains à jouer ! Je veux quand même rappeler que quand Gojira chante en anglais, ce n’est pas considéré comme étant quota français mais quota européen ! Donc, déjà ça bloque le truc…

Et effectivement du métal en français actuellement sorti d’Ultra Vomit…

Voilà, tu mets Ultra Vomit, tu vas jouer Enhancer… Après, si je commence à jouer d’autres trucs dans le genre, ça va gueuler, on va me dire : « Qu’est-ce que c’est que cette émission ? ». Donc, si je respectais vraiment les quotas dans cette émission, un titre sur deux serait chanté en français. Je te laisse imaginer le truc ! Ca me compliquerait la tâche, ça rendrait l’émission beaucoup moins intéressante.
C’est déjà pour ça que ça passe tard ! En plus, ce n’est pas une musique qui convient à tout le monde, donc c’est une émission qui est proposée en dernière partie de soirée. Je fais une parenthèse, jeudi 11 mars, on a une nouvelle édition de Metal Nation qui sera consacrée aux années 90, il y aura une sélection de clips des années 90…

… Que tu as retrouvé…

Il y en a quelques-uns uns mais effectivement, tu te rends compte que certains clips ont disparu parce que les cassettes n’ont pas été transformées en fichier numérique.

Ce qui veut dire qu’une spéciale 80 est quasi-impossible ?

Je vais avoir du mal franchement… Ce sont des vestiges surtout que quand je suis arrivé ici, j’ai commandé plein de trucs mais c’était difficile ! Et puis, il y a tellement de gens qui s’en foutent surtout quand tu vas demander un groupe métal signé sur un très gros label, ils ne sont pas prioritaires, les maisons de disques travaillent au jour le jour, elles ne travaillent plus sur le long terme !
Et ça, c’est la première contrainte ! Mais nous en avons d’autres ! Nous avons des contraintes de clips différents… C’est à dire que toutes les semaines, je dois jouer 450 clips différents et 3.000 à l’année…
C’est parce que Virgin 17 est une chaîne récente, mes concurrents, mes confrères n’ont pas ces contraintes parce qu’ils travaillent sur des chaînes qui n’ont pas les mêmes conventions. C’est à dire qu’à chaque fois que le CSA donne de nouvelles fréquences, il rend l’exercice encore plus difficile !

Mais les conventions des chaînes plus anciennes ne sont pas actualisées ?

Elles vont être réétudiées…

Le constat de toute ta démonstration, c’est beaucoup de contraintes notamment financières…
Bien sûr ! … mais le constat est terrible pour la musique en général !

Il est cohérent dans le cadre d’une chaîne commerciale… C’est à dire si tu veux consommer une chaîne ou une radio qui te propose de la découverte, la radio est remplie de stations qui te proposent de la découverte…

(Moue dubitative de ma part) Plus ou moins et tu vois l’audience qu’elles font !

Je vais prendre un exemple: Radio Nova. Ce n’est pas la musique que j’écoute mais ils ont le mérite de tenter de te faire découvrir des trucs… Est-ce que Nova est la radio la plus écoutée en France ? Je ne pense pas…

Pour en revenir à Virgin 17, on constate l’évolution de la programmation de la chaîne (avec la diffusion de 24h, Papa Schultz…) qui peu à peu suit le chemin emprunté par feue TV6 chaîne musicale qui est devenue M6 chaîne clairement commerciale…

Alors effectivement, on a une convention qui nous permet d’avoir un pourcentage de programmes dédiés à la musique et un pourcentage de programmes. Il faut savoir à un moment pour qu’une chaîne musicale soit rentable, la musique ne suffit pas, on a besoin d’avoir certaines séries pour faire venir les gens, des produits d’appel ! Ce qui explique qu’à certaines heures, la musique n’est pas consommée et comme on est en TNT, chaque jour, on a l’audience et on voit très bien au moment où on propose de la musique si ça marche ou si ça ne marche pas !

Et quelles peuvent-être les répercussions d’un éventuel rachat de Virgin 17 par le groupe Bolloré sur la programmation générale et métal en particulier, ton travail… ?

Actuellement la vente n’est pas encore officialisée, donc il va être difficile de parler d’évolution, mais ce qui est sur c’est que nous aurons pour objectif de rester leader sur la musique.
Ce qui est concret c’est que la chaîne va changer de nom. Il y’a des rumeurs sur une certaine « Direct Star » à confirmer. Rien n’est décidé : info / rumeur exclusive pour Music Waves (Sourire)… Rendez-vous le 1er septembre !

Et quel est ton avis sur le paysage musical actuel notamment français ?

Il y a énormément de bons groupes… Alors en français général, il y a plein de bons artistes voire très bons ! Aujourd’hui, on peut tous s’enregistrer à la maison. Il y a quand même une progression dans les équipements et avec Internet, aujourd’hui, il n’y a plus d’excuse : tu peux proposer ton œuvre, tu peux proposer ta musique et la soumettre tout de suite à la critique constructive ou te faire lyncher anonymement.
Donc, c’est très bien, je pense que maintenant, beaucoup de gens vont plus vite c’est à dire qu’avant, un groupe mettait cinq ans pour arriver à maturité, à trouver son style… maintenant, en deux ans, tu peux former un groupe, trouver ta voie, et tout de suite proposer quelques titres et voir ce que ça vaut, commencer à faire des concerts et parfois, trouver une signature au bout de trois ans…
Dans le cadre du métal, c’est un peu la même chose à la différence que je trouve que beaucoup de groupes se contentent de faire chroniquer leurs albums sur un ou deux webzines, de publier leurs myspaces et ça s’arrête là !

Je regrette que beaucoup de groupes ne pensent plus à faire de clip. Le clip, c’est la vitrine de la musique ! Même des groupes professionnels sous-estiment le clip. Il y a des groupes français qui sortent des albums, tu entends pendant trois mois : « L’album sort telle date ! », excellent plan marketing, la chronique, l’effet d’annonce se crée… L’album rentre dans le Top 5 des Top albums : qu’est-ce qu’il se passe ? Les émissions qui ont des Top albums vont passer le clip ! Si le clip n’existe pas, les chaînes se contenteront de diffuser une pochette en ne passant qu’un extrait ! Quand tu veux faire découvrir ta musique à un pote, tu ne lui fais pas écouter dix secondes en montrant la pochette ! Le clip peut aider à découvrir une musique ou un groupe comme le voir en concert. C’est une autre façon parce que quelques fois, l’album est froid et ne restitue pas bien l’univers du groupe. Beaucoup de musiciens ont cette sensation « Mince ! Ca ne rend pas comme en répét’ ou comme sur scène ! ». Le clip peut aider dans ce sens !

A l’inverse, un groupe comme Hacride semble avoir suivi à la lettre tes conseils…

Oui et je l’ai joué quand j’ai fait une spéciale groupe français ! Malheureusement, ils ne sont pas arrivés Top 5 du Top album, mais la démarche est bonne parce qu’aujourd’hui, je suis sûr que le clip se balade sur le Net et ça contribue positivement au développement du groupe !
Avoir un MP3 en partage sur la Mule ne fait pas tout… Le clip, c’est fort, c’est à dire que tu peux le proposer sur ta page Facebook… C’est un petit peu comme une toile, si tu veux… c’est à dire que plus tu augmentes tes chances, plus tu es sûr d’attraper du monde. C’est important aujourd’hui !

Et tu en parles beaucoup dans tes réponses en filigrane. Quel est ton avis sur les sites Internet comme Music Waves véritable fenêtre ouverte sur ces cultures musicales trop peu promues ?

C’est complémentaire ! C’est très bien ! Quand tu es musicien et que tu souhaites partager ta musique avec un maximum de gens, il faut aller voir tout le monde, tout le monde…
Beaucoup grillent les étapes c’est à dire que tu ne vas pas voir NRJ avec ton titre si tu n’as pas toutes les locales de province qui diffusent ton titre ! C’est comme dire : « Bonjour, je veux jouer sur la grande scène du Hellfest » alors que tu n’as pas encore fait ton premier bar PMU (Rires) ! On fait les choses par étape ! Beaucoup de gens veulent tout, tout de suite… Non ! Il faut se faire de l’expérience et suivre les étapes !

Et un site comme Music Waves est important parce qu’il donne un avis supplémentaire. Alors, c’est un reproche que je vais me faire à moi-même, beaucoup de gens se contentent de lire un ou deux webzines, il est important d’avoir un maximum d’avis…

Maintenant tu en lis trois avec Music Waves !

Et trois, c’est bien (Rires) ! Mais c’est important parce que ça devient du « Jacques a dit »… Je trouve que c’est intéressant surtout si toi, tu dis que tel album n’est pas bien alors qu’il est encensé par les deux autres… On va se dire : « Tiens pourquoi ? » et là, il y a débat !

Question « Lost » : ton avion s’écrase sur une île déserte mais le réalisateur est sympa il te laisse trois albums dans ta valise lesquels choisis-tu ?

Trois albums ? Alors je vais essayer de prendre des choses pas récentes parce qu’on ne sait pas si à long terme, ça nous correspond…
Je vais prendre Emperor : « Anthems To The Welkin At Dusk », Iron Maiden : « Somewhere In Time »… ce sont deux albums qui m’ont marqué et le troisième, je prendrais un Fear Factory : « Demanufacture »… Je pense que là, on touche de l’extrême, du heavy et ce que je considère comme du power metal…
C’est dur de synthétiser en trois albums mais je trouve que ces trois-là me correspondent bien !

Quel titre/album coup de cœur actuel ?

J’aime bien le dernier Devin Townsend, je l’adore ! Voilà l’album que j’écoute en ce moment… Et j’en ai un autre que j’aime beaucoup, c’est « After » d’Ihsahn , c’est mon disque de Noël ! Voilà, deux albums que j’adore !
Et le dernier Fear Factory qui est énorme, c’est un bon retour !
Sinon après, en outil de travail, j’aime bien écouter du Michael Buble, ça me fait délirer, ça me met de bonne humeur… J’aime bien aussi le dernier « Autopsie 3.0 » de Booba, ça fait du bien d’écouter du hip-hop quelques fois pour se défouler, là où le métal ne suffit pas…

A l’inverse, quel est le titre et/ou album que tu écoutes sous le manteau par honte de dire que tu l’écoutes ?

Alors déjà, je viens de dire Michael Buble, donc je pense que ça fera rire beaucoup de gens (Rires) ! Non mais c’est marrant ce côté crooner !
Qu’est-ce que j’ai honte d’écouter ? Moi, je n’ai pas honte, j’assume ! J’adore écouter la vieille dance des années 90, ça me fait délirer…

Technotronic ?

Non plus, Cappela, Corona, East 17, Dr Alban, Haddaway…
En musique actuelle, qu’est-ce qui me fait bien délirer ? Moi, j’aime bien le concept Jena Lee, je trouve ça bien : c’est du R’n’B émo, tu te la prends toutes les heures sur ma chaîne (Sourire) !
En ce moment, c’est la fille sur laquelle tout le monde crache parce qu’il faut toujours avoir quelqu’un à mettre sur le bûcher, si tu veux en musique… Donc, en ce moment, c’est la dernière sensation émo R’n’B : c’est du R’n’B avec un peu de gratte, le côté Cosplay et manga… Je trouve ça pas mal et je pense que ça va ouvrir la voie à une période avec plein de groupes comme ça qui vont arriver. L’avenir dira si j’ai raison…

Avant de finir, voudrais-tu dire quelque chose aux lecteurs de Music Waves ?

Alors je vais faire donneur de leçons mais malheureusement, il faut quand même dire les choses : achetez les albums, si vous pensez que le groupe le mérite ! Allez aux concerts !

Préservez vos places mêmes !

Alors ça, j’ai une anecdote parce que j’ai un exemple de Cannibal Corpse à Lyon qui a été annulé parce qu’ils pensaient qu’il n’y avait pas assez de pré-ventes et il y avait 200 personnes devant la salle, le jour du concert alors que c’était annulé !
Réservez vos places à l’avance !
Si vous vous contentez de consommer de la musique sur Youtube, vous n’existez pas ! Les ventes et les places de concert, ça c’est ce qui permet de recenser qu’une musique est soutenue, défendue… Et moi, je suis sûr qu’un jour, un groupe français -ce sera métal- arrivera à passer en radio, en télé… Alors, il faudra montrer patte blanche (Rires) !

Comme Ultra Vomit à l’Eurovision ?

Ultra Vomit pourrait ! Mais il manque des étapes, il manque un petit truc et ça pourra le faire ! Je pense qu’ils ont déjà une bonne communauté de fans… mais bon, cette année, ça sera Jessy Matador ! Il faudra retenter l’année prochaine ! Il ne faut pas lâcher ! Pour moi, c’est le groupe français qui a le plus de potentiel pour le faire (et qui veulent le faire aussi).
Mais bon, ce n’est pas moi qui décide, il y a des jurys qui malheureusement ne connaissent pas le métal ! Moi, je suis un infiltré ici (Rires), je suis un des rares à écouter du Burzum à 9h du matin au bureau (Rires) !

Super conclusion ! Merci beaucoup.

Merci à toi…

Un grand merci à Oror 404 et son carnet d’adresse sans qui cette interview n’aurait pas été possible.

http://www.musicwaves.fr/frmarticle.aspx?ID=311
http://www.virgin17.fr/

Tagged with: